Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

Mes traductions anglais-français de paroles de chansons rock, histoire, analyse, vidéos, covers. All in French + English.

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

David Bowie - The Bewlay Brothers



The Bewlay Brothers est le dernier titre de l'album Hunky Dory de David Bowie en 1971.

The Bewlay Brothers concludes David Bowie's Hunky Dory album in 1971.




 

Picture by Masayoshi Sukita in 1973

 

 


 

Bowie était un adepte de l'écriture en cut-up technique, mise au point par William Burroughs : il écrit un texte, le découpe aux ciseaux, le mélange, et recrée ainsi un nouveau texte. Abscon, sans trame narrative, étrange, sans queue ni tête. C'est le but : sidérer, déranger nos cerveaux cartésiens habitués à une forme de continuité narrative et d'intelligibilité du texte. Le trouble ainsi créé EST l'oeuvre voulue.

Ceci étant, cette chanson parle, entre autres, de son frère. David Bowie en 2008:
"La seule pipe sur laquelle j'ai jamais tiré une taffe était une Bewlay bon marché. On la trouvait facilement à la fin des sixties et j'ai utilisé Bewlay comme nom de famille plutôt que le mien. Ce n'était pas juste une chanson sur la fraternité, donc je ne voulais pas la dénaturer en prenant mon propre nom. Ceci dit, je ne saurais pas comment interpréter ces paroles autrement qu'en suggérant qu'elles contiennent différents niveaux de fantômes, de spectres. C'est un palimpseste, donc."

palimpseste: manuscrit constitué d'un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau.

Bowie aurait écrit cette chanson en la destinant au marché américain, car les yankees adorent analyser à outrance les albums, et rechercher énigmes et autres significations cryptiques dans les pochettes et autres. (Ca doit leur venir de certains peintres de la renaissance qui eux le faisaient délibérément, d'après moi. Ils adorent maintenant tout le pseudo-cryptique déversé par Dan Brown, par exemple). Donc il aurait écrit cette chanson pour leur mettre la tête à l'envers. Il n'aimait pas trop “Bewlay Brothers” au début, la décrivant comme “Star Trek en veste de cuir”, et ses propres paroles comme étant incompréhensibles (ce avec quoi je suis plutôt d'accord, moi). Avec du recul, il semble en effet que Bowie ait cherché à être délibérément évasif, cherchant à atténuer la force de la chanson, et gardant son public à distance.





 

 

 






Bowie was adept of William Burroughs cut-up technique, whereby you'd physically cut-up a text you wrote, you would then shuffle it and recreate a new text. Abscond, without a narrative thread, odd and nonsensical. That was the aim : to stun, to upset our cartesian brains that are used to some sort of a narrative continuity and of a text intelligibility. The confusion thus created IS the deliberate written piece of art.

This being said, this song is, amongst other things, about his brother. David Bowie said in 2008:
"The only pipe I have ever smoked was a cheap Bewlay. It was a common item in the late Sixties and for this song I used Bewlay as a cognomen in place of my own. This wasn’t just a song about brotherhood so I didn’t want to misrepresent it by using my true name. Having said that, I wouldn’t know how to interpret the lyric of this song other than suggesting that there are layers of ghosts within it. It’s a palimpsest, then."

palimpsest : a manuscript or piece of writing material on which later writing has been superimposed on effaced earlier writing.
​​​​

Bowie said this song was aimed at the US market, as Americans loved over-analyzing records, finding clues on LP sleeves etc, he wrote a song to baffle them. He was dismissive of “Bewlay Brothers” at first, describing it as “Star Trek in a leather jacket,” calling his own lyric incomprehensible. In retrospect it seems like Bowie was deliberately evasive, trying to dilute the song’s power, keeping his audience from getting too close to it.



 


 



 

 

David Bowie - Les Frères Bewlay

Il paraîtrait qu'ils ont revêtu les habits
Ils ont fait en sorte que ça paraisse improbable
En espérant que ce soit un énorme mensonge

Et les hommes bons de demain avaient leurs pieds dans la fange
Et leurs têtes musclées étaient plus jolies tondues
Et comment ils s'étaient acquis leur position à coup de saccharine et de confiance
Et le monde assoupi ne voyait pas notre offuscation latente
Nos soupirs tourbillonnent dans la rue comme la croûte du soleil, les frères Bewlay

Dans nos ailes qui aboient
Paradant nos dents de cuivre
Nous tenant hauts dans l'obscurité
Oh, et nous sommes partis
Traînant avec vos nains
Nous étions si érotisés 
Par ton manque de conclusions 

J'étais raide et il avait fumé de l'huile
Alors il pouvait à la fois hurler et se relaxer
Incroyable
On effrayait les petits enfants
Nos paroles étaient surannées, et la poussière s'envolait
Dans nos veines, bien qu'il était minuit à la porte de la cuisine
Comme la sombre surface de la cathédrale
Le livre massif que nous écrivîmes ne peut être retrouvé
Et il pourchassait le temps pour les moon boys, les frères Bewlay

Nous étions adossés à l'arche
Et si le Diable est peut-être là
Mais il ne peut chanter ça
Oh, et nous étions partis
Bien roués en affaire
Nous étions si excités
T'as cru que nous étions fakes

Voilà la robe revêtue, le billet mis au clou
Le critère ultime qui prouvait les faits est réduit à rien
Tissée sur les bords de mon oreiller
Et mon frère est étendu sur les rochers
Il pourrait être mort, ou pas, il pourrait être toi
Il est caméléon, comique, Corinthien ou caricature
Explosant un gâteau vers le ciel
Les frères Bewlay
Dans la faiblesse et le mal
Les frères Bewlay

Dans la bénédiction et le froid
Dans une noirceur cherchant un palliatif
C'était là où nous fustigions notre marque
Oh, et nous étions partis
Les rois de l'Inconscience
Nous étions si excités
Marchant de nuit dans le pavillon

Fais-moi une place et cuis-moi un gâteau
J'ai tant envie de manger ma sauce
Laisse mes chaussures, et la porte non fermée
Il se peut que je ne me glisse dehors

Juste pour la journée
S'il-te-plait, viens t'en
Juste pour la journée
S'il-te-plait, viens t'en
S'il-te-plait, viens t'en
Juste pour la journée
S'il-te-plait, viens t'en
S'il-te-plait, viens t'en
S'il-te-plait, viens t'en
S'il-te-plait, viens t'en
Au loin.



 

 

STUDIO : 

 

ALTERNATE MIX: 

 

LIVE: 

 

COVERED: 

 

 

(Help me out : I don't know who created the below drawings; would it be Bowie himself, or someone else ? I should like to credit him/her for it, as it's bloody amazing. So if you know, post it in the comments, and I shall amend my blog accordingly).

 

 

 

David Bowie - The Bewlay Brothers

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :