Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec traductions de chansons rock avec histoire, analyse, vidéos, reprises. All songs + articles in English + Fr.

ROCKTRANSLATION.FR

LKJ - Sonny's Lettah


1979 : Linton Kwesi Johnson sort l'album Forces of Victory. La chanson Sonny's Lettah est un "Anti-Sus Poem".
 



La loi "Sus" (pour suspicion) permettait à la police en Angleterre d'appréhender, fouiller et arrêter quiconque pour suspicion de délit (traduit ci-dessous par présomption de culpabilité, soulignant l'iniquité de ladite loi, la présomption ne devant être, en justice, que d'innocence). Il n'a été mis fin à cette loi qu'en 2000.



LINTON KWESI JOHNSON    -    Lettre du Fils

De la prison de Brixton, 
Jebb Avenue 
London SW2
Angleterre
 
Chère Mamma,
 
La bonne journée à toi
J’espère que quand ces quelques lignes t’atteindront

Elles puissent te trouver en bonne santé
Je ne sais pas comment te dire cela
Car je t'avais fait une promesse solennelle
De prendre bien soin du petit Jim
J’ai fait de mon mieux pour veiller sur lui

Mamma, j’ai vraiment fait de mon mieux
Mais malgré mes efforts 
Désolé d’avoir à te dire ça
Le pauvre petit Jim a été arrêté
C’était en pleine heure de pointe
Quand tout le monde se dépêche
De rentrer le soir pour se doucher
Moi et Jim étions là à attendre un bus
Sans causer le moindre ennui

Quand tout d’un coup arrive un car de flics
D’où sortent trois policiers
Tous armés de matraques
Ils viennent droit vers moi et Jim
L’un d’eux se saisit de Jim
« allez on l’embarque »
Jim lui dit de le lâcher
Car il n’a rien fait
Qu’il n’est ni voleur ni fauteur de trouble
Jim commence à vouloir se dégager
Les flics comment à ricaner

Mamma, je vais te dire ce qu’ils ont fait à Jim
Mamma, je vais te dire ce qu’ils lui ont fait

Ils l’ont frappé au ventre à le réduire en bouillie
Et encore dans le dos et dans les côtes
Lui ont tabassé la tête mais elle est dure comme du plomb
Lui ont cogné dans les dents et ça a saigné

Mamma, je ne pouvais pas rester là à rien faire
Et un coup dans l’œil et il s’est mis à pleurer
Et un coup dans la bouche et il s’est mis à crier
Et un coup dans le tibia et il s’est mis à vaciller
Et un coup dans le menton et il s’est cogné à une poubelle
Il s’est écroulé, il était mort

Des renforts sont arrivés
Et m’ont frappé à terre
Inculpé Jim de présomption de culpabilité
Et m’ont inculpé de meurtre

Mamma, ne te tracasse pas
Ne sois pas déprimée et démoralisée
Sois forte et courageuse
J’attends de tes nouvelles
Et reste ton fils,

Sonny

 

 

 

 

Autres chansons de Linton Kwesi Johnson que j'ai traduites :

http://www.rocktranslation.fr/tag/lkj/

 



Version live :


 

LKJ     -    Sonny´s Lettah

From Brixton Prison, 
Jebb Avenue 
London S.W. 2 Inglan
 
Dear Mama,
 
Good day
I hope that when these few lines reach you they may
find you in the best of health
I doun know how to tell ya dis
for I did mek a solemn promise
to tek care a lickle Jim
an try mi bes fi look out fi him
 
Mama, I really did try mi bes
but none a di less
sorry fi tell ya seh, poor lickle Jim get arres
it was de miggle a di rush hour
hevrybody jus a hustle and a bustle
to go home fi dem evenin shower
mi an Jim stan up waitin pon a bus
not causin no fuss
 
when all of a sudden a police van pull up
out jump tree policemen
de whole a dem carryin baton
dem walk straight up to me and Jim
one a dem hold on to Jim
seh dem tekin him in
Jim tell him fi leggo a him
for him nah do nutt'n
and 'im nah t'ief, not even a but'n
Jim start to wriggle
de police start to giggle
 
Mama, mek I tell you wa dem do to Jim?
mek I tell you wa dem do to 'im?
 
Dem thump him in him belly and it turn to jelly
Dem lick 'im pon 'im back and 'im rib get pop
Dem thump him pon him head but it tough like lead
Dem kick 'im in 'im seed and it started to bleed
 
Mama, I jus couldn't stan up deh, nah do nuttin'
 
So mi jook one in him eye and him started fi cry
me thump him pon him mout and him started fi shout
me kick him pon him shin so him started fi spin
me hit him pon him chin an him drop pon a bin
- an crash, an dead
 
More policman come dung
dem beat me to the grung
dem charge Jim fi sus
dem charge mi fi murdah
 
Mama, doan fret
doan get depress an downhearted
be of good courage
till I hear from you
I remain
Your son,

Sonny

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

TD 20/02/2021 22:14

Merci pour le partage de cette chanson mythique. Je regrette toutefois de devoir vous indiquer qu'il y a une importante erreur dans la traduction de ce poème.
Il ne s'agit pas de simple s irrégularités ou de faux amis mais d'une véritable mesinterpretation qui en altère gravement le sens. Et change complètement la perspective de la missive.
Dans le poème, l'auteur tient à justifier son emprisonnement par la promesse faite de toujours s'occuper du petit Jim. Et c'est cette promesse qui l'a poussé à intervenir, à cogner le policier et lui asséner les coups mortels. C'est ce qui explique son arrestation pour homicide.

Sonny n'est pas , comme dans votre version du poeme, reste un spectateur impassible de la scbe. Il s'est révolté et a agi. C'est qui est l'autre message du poème. Sensibiliser, mobiliser et pousser à l'action.

Cordialement,
Tijan

Pierre Langlois-Berthelot 22/02/2021 16:11

Bonjour Tijan, merci pour votre feedback. Les lignes qui suivent indiquent bien que l'auteur de la lettre s'est directement impliqué dans la bagarre et est bien le responsable de la mort du plocier. Je vous l'ai remis ici, je crois qu'il y a eu méprise, ma traduction exprime Clairement, comme LKJ l'a fait qu'il s'est révolté et a agi. Ce qui a peut-être pu vous induire en erreur, c'est que, en anglais jamaïcain comme en français, il ne dit pas "j'ai mis un coup (dans l'oeil, dans la bouche, au menton)" mais juste "un coup à l'oeil, à la bouche, au menton".
Mais comme cela est écrit et chante juste après "Mamma, je ne pouvais pas rester là à rien faire", il n'y a pas d'équivoque possible.
C'est lui qui a agi.
Merci pour votre contribution. And enjoy the rest of the songs.

Pierre Langlois-Berthelot

Mamma, je ne pouvais pas rester là à rien faire
Et un coup dans l’œil et il s’est mis à pleurer
Et un coup dans la bouche et il s’est mis à crier
Et un coup dans le tibia et il s’est mis à vaciller
Et un coup dans le menton et il s’est cogné à une poubelle
Il s’est écroulé, il était mort