Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec traductions de chansons rock avec histoire, analyse, vidéos, reprises. All songs + articles in English + Fr.

ROCKTRANSLATION.FR

The Rolling Stones - Brown Sugar


Les paroles de Mick Jagger parlent de deux choses : des esclaves noirs du 19ème et 20ème siècles, et des femmes noires qu'il a connues. Il y a même une troisième interprétation parfois avancée : la drogue.
Je ne pense que cette dernière soit crédible. Certes les Stones avaient le nez plongé dedans, leurs veines en étaient injectées; et quand on chauffe l'héroïne dans une cuillère, ça produit un liquide brun. Mais rien dans la chanson n'y fait référence, de près ou de très loin. Il me paraît assez clair que Jagger joue sur les deux premières interprétations, que l'on retrouve souvent l'une et l'autre dans la chanson, et qui ont un point commun, la couleur de peau "brown". 

Muscle Shoals studio

Brown Sugar semble se rapporter à une de ses amantes. Claudia Lennear, choriste des Rolling Stones, ou Marsha Hunt, la mère de son premier enfant ? Chacune des deux affirme qu'il s'agit d'elle sans doute possible. On se met à leur place, ça vous inscrit tout de suite dans la postérité... De fait à l'origine, la chanson devait s'appeler Black Pussy, mais même pour des Stones aux valeurs plutôt macho, Jagger a trouvé ça trop offensant. 

Et il n'y a aucun doute, la chanson parle de l'esclavage. I can't get no speculation. 

Jagger dira que ça parle de "tous ces sujets controversés en même temps" ajoutant "je n'écrirais jamais une telle chanson maintenant". A sa place, on aurait aussi entretenu le mythe de la multi ambivalence des paroles...

 

Les Swampers, devant leur studio de Muscle Shoals

Il a commencé à les écrire alors qu'il était en train de tourner le film Ned Kelly en Australie lors de l'été 1969. La chanson a été enregistrée au Muscle Shoals studio en Alabama lors de trois jours de Décembre 1969, juste avant ce concert gratuit de triste mémoire à l'Altamont Speedway, lors duquel ils ont joué ce titre pour la première fois. Et surtout lors duquel un des Hell's Angels, qui assuraient le service de sécurité, a assasiné un spectateur. 

Les Stones ne la sortiront qu'en Avril 1971 dans l'album Sticky Fingers, après leur séparation avec leur manager, Allen Klein, pour s'assurer qu'il ne mettrait pas la main sur les royalties de cette chanson.


La Côte-de-l'Or était la côte ghanéenne d'ou partaient les bateaux du commerce triangulaire arrachant ceux qui vivaient là pour les vendre en esclaves dans le sud des Etats Unis.

Au début du troisième vers, est-ce "Scarred old slaver" ou "Skydog Slaver" ? L'hypothèse a été émise, voire même confirmée par Keith Richards dans son autobiographie, que ce soit "Skydog Slaver". "Skydog" était le surnom de Duane Allman, un membre des Swampers, c'est-à-dire un des techniciens du studio Muscle Shoals, car il était tout le temps shooté et "planait dans le ciel". Il paraît bien plus probable que ce soit "Le vieux négrier balafré" ("Scarred old slaver") qui est infiniment plus pertinent, alors que Skydog n'a rien à voir avec rien dans le reste des paroles.
 

                Mick Taylor, derrière Jagger, a remplacé Brian Jones en 1969

"Tent shows" : j'ai laissé tent shows tel quel (j'aurais certes pu traduire par les spectacles sous chapiteau, mais ç'eusse été un peu lourd, non ?). Ces tent shows étaient utilisés pour toutes sortes de spectacles dans la jeune nation américaine. Des shows avec des médecins ambulants (les mêmes que l'on voit dans Lucky Luke), du cinéma ambulant, des vaudevilles, du théâtre, du cirque, des comédies musicales, des concerts, et autres spectacles itinérants." 
Ces shows itinérants sous tente étaient une tradition américaine à l'époque où n'existaient encore que très peu de salles de spectacles "en dur". Ils ont commencé au 19ème siècle lors de l'expansion vers l'Ouest, permettant aux "artistes vivants" d'y faire des tournées plus aisément. Et la Grande Dépression dans les années trente a signé la fin de ce genre de lieux de spectacles.

 


Mick Jagger's lyrics are about two things : black slaves and black girls. The song has had three kind of interpretations, namely a girlfriend, slaves and dope. I'd rather discard myself the third interpretation. Yes fair enough the Stones had their noses and their arms in it at the time, and heroin cooks brown when heated in a spoon, still it ain't that for me. It is fairly plain Jagger plays on the first two interpretations here. 

Brown Sugar could refer to a girlfriend he had. Claudia Lennear, Marsha Hunt... ? Both say it's definitely them. Er... who wouldn't ? Originally the song was meant to be called Black Pussy, but even in the Stones macho standards, he deemed it too offensive. 
And it obviously refers to slavery, no debate about that. I can't get no speculation. 

 

Muscle Shoals Studio

He started to write it in the summer of 1969 while he was in Australia shooting the Ned Kelly film. The song was recorded during three days in the Muscle Shoals studio, Alabama, in early December 1969, where Jerry Wexler of the group's label, Atlantic Records, often sent his acts.  This was just before their fateful Altamont Speedway concert on December 6, where they performed this song live for the first time. At the show, a fan was stabbed to death by a Hells Angels security guard. The Stones did not release it until April 1971 because of a legal dispute with their former manager, Allen Klein, over royalties.
 

Muscle Shoals session


Debate on "Scarred old slaver" or "Skydog Slaver". "Jagger was possibly singing "Skydog Slaver" as "Skydog" was a nickname for Muscle Shoals regular Duane Allman, since he was high all the time. That's even been written by Keith Richards in his autobiography. Why not? But "Scarred old slaver" makes much much more sense in the context.

As Jagger said, it's "all the nasty subjects in one go". "I never would write that song now".


Ma traduction des paroles / My French translation of the lyrics
 

The Rolling Stones - Sucre Brun

Bateau négrier de la Côte-de-l'Or aux champs de coton
Vendant au marché sur le port de la Nouvelle Orléans
Le vieux négrier balafré sait que ses affaires marchent
Écoûte-le fouetter les femmes aux alentours de minuit

Sucre brun, pourquoi as-tu si bon goût ?
Sucre brun, tout comme une jeunette doit avoir

Les tambours roulant, le sang froid anglais se réchauffe
La maîtresse de maison se demande quand ça va s'arrêter
Le taulier local sait lui que ses affaires marchent
Tu devrais l'entendre aux alentours de minuit

Sucre brun, pourquoi as-tu si bon goût, hein ?
Sucre brun, comme une jeune le doit avoir, hein

Ah, sans dec, sucre brun, pourquoi as-tu si bon goût, baby?
Je le sens là, sucre brun, tout comme une jeune noire doit avoir

Ta mama devait être une reine des "tent shows"
Elle ne devait sortir qu'avec des petits jeunes
Je suis pas un gamin mais je sais ce que j'aime bien
T'aurais dû m'entendre aux alentours de minuit

Sucre brun pourquoi as-tu si bon goût, baby?
Sucre brun comme une jeune le doit avoir, yeah

I said yeah, yeah, yeah, woo
Pourquoi as-tu... pourquoi as-tu si bon goût ?
Tout comme une... tout comme une jeune noire doit avoir.

The Rolling Stones - Brown Sugar

Gold coast slave ship bound for cotton fields
Sold in a market down in New Orleans
Skydog slaver knows he's doing alright
Hear him whip the women just around midnight

Brown sugar how come you taste so good?
Brown sugar just like a young girl should

Drums beating, cold English blood runs hot
Lady of the house wonderin' where it's gonna stop
House boy knows that he's doing alright
You shoulda heard him just around midnight

Brown sugar how come you taste so good, now?
Brown sugar just like a young girl should, now

Ah, get along, brown sugar how come you taste so good, baby?
Ah, got me feelin' now, brown sugar just like a black girl should

I bet your mama was a tent show queen
And all her boyfriends were sweet sixteen
I'm no schoolboy but I know what I like
You shoulda heard me just around midnight

Brown sugar how come you taste so good, baby?
Ah, brown sugar just like a young girl should, yeah

I said yeah, yeah, yeah, woo
How come you... how come you taste so good?
Just like a... just like a black girl should.

1969 recording, 1971 release

At the hotel in Florence Alabama during the Muscle Shoals sessions

1969 demo and 1973 live

1971 Top Of The Pops

1972 Live Texas

2015 Live

Ma sélection de 17 REPRISES

1971   Little Richard

Vous aimez ce blog, l'éclairage qu'il apporte aux textes rock et à leurs reprises ?  
Merci de vous inscrire à ma newsletter :  ça améliorera son rang dans les résultats de recherches, et d'autres trouveront mieux mes articles.Ce blog est dépourvu de toutes publicités, donc votre mail ne sera jamais partagé avec quiconque. Enjoy !

If you like this blog and the light it sheds on songs lyrics and their covers, thanks for subscribing to my newsletter: it'll improve its SEO and ranking. Others will thus better find my articles. And no worries: this website is totally advertising-free, so your email shall never be shared with whoever. Cheers!
*************************************************

1997   Collin Raye

2001   Ryan Adams/Beth Orton

2002   Star Sucks

2002   Bob Dylan

2005   Honeywagon
country

2006   Grassmasters

2007   David Ari Leon

2010   Déjà vu


2011    Alice Russell


2015   Gov't Mule

2016   Popa Chubby

2016   Jah Love
Reggae

2016   Steven Tyler & Nuno Bettencourt

2017   Ryan Adams
piano version

2019   Lullaby Baby Trio

2019    Bangkok Ha$   
techno/disco

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

covix 07/12/2020 18:38

Bonsoir,
une bio bien interressante et des reprises surprenantes, j'aime bien celle de Ryan et Orton.
Bonne soirée
@mitiés