Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec traductions de chansons rock avec histoire, analyse, vidéos, reprises. All songs + articles in English + Fr.

ROCKTRANSLATION.FR

​​​​​​​Leon Russell - Stranger In A Strange Land


Cette chanson fut composée par Leon Russell et son guitariste Don Preston en 1971. C'est le premier titre de l'album the Leon Russell And The Shelter People album.

Le titre vient tout d'abord de la bible, dans l'exode 2.22, où il est question que Moïse ait un fils du nom de Guershom (dont la signification est hôte, habitant temporaire d'un pays étranger).

Il est clair en tout cas ici que le bébé dont il est question est le Jésus de la scène de la Nativité. Il partage un secret avec un roi mage (wise man veut dire roi mage en anglais; si l'on veut parler d'un homme sage on dira man who is wise, pour éviter le qui pro quo. 
 


Par ailleurs, quand on cherche sur internet les paroles de la chanson en anglais, on constate qu'elles comportent une erreur minime qui change sérieusement leur sens. Le mot indiqué est burrow, qui veut dire terrier, alors qu'il aurait dû s'agir de burro (âne ou bourricot). Que Jésus partage son lit de paille dans l'étable de la Nativité avec un âne, c'est logique. Avec un terrier, c'est juste n'importe quoi. Comme toujours, avant que de traduire, il me faut m'assurer que les paroles originales en anglais sont bien celles qu'avaient voulu écrire leur auteur, pas celles qui ont été restranscrites par des... ânes.

Par ailleurs un livre de science fiction a été écrit en 1961 par l'auteur américain Robert A. Heinlein, qui avait pour titre "Stranger In A Strange Land". Il y est question d'un être humain qui a grandi sur Mars et qui arrive sur Terre. Il doit y appréhender la culture humaine et les Terriens. L'action se passe aux Etats Unis après la troisième guerre mondiale, où les religions sont organisées de telle façon à avoir un pouvoir politique. Quant à savoir si ce dernier point est de la pure science fiction ou si ce n'est que de l'anticipation, et si celle-ci se rapporche de la réalité plus ou moins proche, c'est matière à débat...
 


Quand on constate que la théorie de l'évolution des espèces y est battue en brèche... Je ne serais pas outre mesure surpris que d'ici dix, vingt ou trente ans, un télévangéliste, un suprémaciste blanc (hein ? c'est déjà fait ?...) ou un scientologue ou autre farfelu, ou une combinaison des trois n'arrive au pouvoir dans ce pays.

Pour revenir au sujet qui nous occupe, la chanson Stranger In A Strange Land" pour ceux qui auraient perdu le fil (Chaprot, répétez un peu ce que je viens de dire !), l'hypothèse a été émise qu'il s'agirait d'une parabole (vu le contexte biblique, allons-y pour la parabole) de la vie du musicien et de son ostracisation par rapport au reste du monde.

Il a commencé sa carrière en 1959 comme guitariste De Jerry Lee Lewis, pusi a joué surdes albums des Byrds, des Beach boys, des Flying Burrito Brothers , Joe Cocker et les Rolling Stones. Il a jammé avec George Harisson, avec Eric Clapton, avec Bob Dylan. Il a créé son propre label, Shelter Records, produisant les premiers albums de J.J. Cale et de Tom Petty. Leon Russel et J.J. Cale, son ami d'adolescence, ont crée ce qu'il est convenu d'appeler le Tulsa sound. Un  documentaire retrace cette époque autour de Leon russel, "A Poem Is A Naked Person".

 


This song was written by Leon Russell and his guitarist Don Preston in 1971, the first song of the Leon Russell And The Shelter People album.

The title comes from the Bible, in Exodus 2.22, where Moses has a son by the name of Guershom (which the host, the temporary inhabitant of a foreign land).

A 1961 book by American author Robert A. Heinlein was also titled like this. The story focuses on a human raised on Mars and his adaptation to and understanding of humans and their culture. But what makes more sense here is that Russell took his inspiration from the Bible.

It has been purported that this is a unique parable of a musician's life and his sense of alienation from the rest of the world. Odd allegation, if you ask me.


It is quite obvious that the baby being here talked about is the Jesus in the Nativity scene. Oddly enough, the lyrics you can find in English shares his bed of hay with a burrow (sic, with a w at the end) which does make sense at all. What does make more sense is that he shares his bed of hay with a burro (a donkey). So here again, before translating, I have had to scrutinize the lyrics in English to make sure there was no fuck up, and there was one, albeit a small one, just the letter w added to a noun, but that changes the meaning a lot.

Ma traduction des paroles / My translation of the lyrics

Leon Russel - Stranger In A Strange Land

Combien de jours se sont écoulés
Depuis le jour de ma naissance
Combien encore jusqu'à ma mort
Connaissé-je quelques moyens
Pour arriver à te faire rire
Ou ne sais-je que comment te faire pleurer

Quand le bébé regarde alentours
C'est vraiment un truc à voir
Il partage un simple secret
Avec le roi mage

C'est un étranger dans un étrange pays
Juste un étranger dans un étrange pays
Dis-moi pourquoi
C'est un étranger dans un étrange pays
Juste un étranger dans un étrange pays

Combien de miles faudra-t-il
Pour voir le soleil
Et combien d'années pour y parvenir
Pour éteindre, d'un baiser, ma confusion
Pour s'allonger sur le coté quand arrive le matin

Et le bébé regarde alentours
Et partage sa couche de paille
Avec l'âne dans le palais du roi

C'est un étranger dans un étrange pays
Dis-moi pourquoi
Juste un étranger dans un étrange pays
Juste un étranger dans un étrange pays

Eh bien je ne sais pas exactement
Je ne sais pas ce qu'on en peut dire
Et la façon dont les gens se traitent
Les uns les autres, non comme des frères

Les dirigeants nous éloignent de l'écologie
Avec leur mythologie leur astrologie
Il y a bien quelque chose à dire
Sur notre façon de vivre aujourd'hui
Pourquoi ne peut-on apprendre à s'aimer
L'est temps de montrer un nouveau visage
A l'espèce humaine du monde entier

Cessez cette ruée vers l'argent
Restez calmes et relax
Reprenez la voie de l'homme
Arrêtez de plonger vers l'oubli
Nous voilà dans un triste, triste état
Et c'est bien avéré

Reconnaisez-vous le tocsin de la vérité
Quand vous l'entendez sonner
Ne vous arrêterez-vous pas pour écouter
Les enfants qui chantent
Ne le chantererez-vous pas, les enfants

C'est un étranger dans un étrange pays
Juste un étranger dans un étrange pays.

Leon Russel - Stranger in a strange land

How many days has it been
Since I was born
How many days until I die
Do I know any ways
That I can make you laugh
Or do I only know how to make you cry

When the baby looks around him
It's such a sight to see
He shares a simple secret
With the wise man

He's a stranger in a strange land
Just a stranger in a strange land
Tell me why
He's a stranger in a strange land
Just a stranger in a strange land

How many miles will it take
To see the sun
And how many years until it's done
Kiss my confusion away in the night
Lay by side when the morning comes

And the baby looks around him
And shares his bed of hay
With the burro in the palace of the king

He's a stranger in a strange land
Tell me why
He's a stranger in a strange land
Just a stranger in a strange land

Well, I don't exactly know
What's going on in the world today
Don't know what there is to say
About the way the people are treating
Each other, not like brothers

Leaders take us far away from ecology
With mythology and astrology
Has got some words to say
About the way we live today
Why can't we learn to love each other
It's time to turn a new face
To the whole world wide human race

Stop the money chase
Lay back, relax
Get back on the human track
Stop racing toward oblivion
Oh, such a sad, sad state we're in
And that's a thing

Do you recognize the bells of truth
When you hear them ring
Won't you stop and listen
To the children sing
Won't you come on and sing it children

He's a stranger in a strange land
Just a stranger in a strange land.

1971 Leon Russel studio

1972 live

1980 live

Stevie Nicks de Fleetwood Mac rencontre Leon Russell et lui explique quelle influence il a été cinq ans avant que Fleetwood Mac n'existe

REPRISES

 

1975 Joe South

1977 Larry Norman

****************************************************************************************************************************************
Vous aimez ce blog, l'éclairage qu'il apporte aux textes rock et à leurs reprises ?  
Merci de vous inscrire à ma newsletter :  
ça améliorera son rang dans les résultats de recherches, et d'autres trouveront mieux mes articles.Ce blog est dépourvu de toutes publicités, donc votre mail ne sera jamais partagé avec quiconque. Enjoy !


If you like this blog and the light it sheds on songs lyrics and their covers, 
thanks for subscribing to my newsletter:
it'll improve its SEO and ranking. Others will thus better find my articles. And no worries: this website is totally advertising-free, so your email shall never be shared with whoever. Cheers!
****************************************************************************************************************************************


2006 Michael Stanley

2008 Jeff Sherman

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

covix 11/12/2020 18:22

Bonsoir,
Merci du paratge, je crois que je découvre, bien que le moceau ne me semble pas inconnu.
Bonne soirée
@mitiés

Pierre Langlois-Berthelot 11/12/2020 18:31

Tant mieux si vous découvrez. J'en connaissais d'autres, j'ai moi-même découvert ce morceau là. C'est vrai qu'avecsa mélodie et ces choeurs, il a un son qui fait penser qu'on le connait déjà. Ca me fait penser à certains morceaux des Rolling Stones de Exile On Main Street, qui est sorti un ou deux ans après, et qui ont ce même son. Amitiés, P.