Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

Traductions anglais-français de paroles de textes et chansons rock, histoire, analyse, vidéos, covers. All in Fr.+English.

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

Cream - White Room


Les paroles ont été écrites par un ami du bassiste du groupe (Jack Bruce, également chanteur sur ce titre), un poète du nom de Pete Brown.

Une façon politiquement correcte de dire comment ces paroles lui sont venues serait de dire qu'il les a écrites d'une façon impressioniste, une sorte de pointillisme ou les groupes de mots formeraient les "points". Une autre hypothèse, sans qu'elle n'exclut entièrement la première, consiste à simplement se rappeler le contexte : on est en 1968, en pleine période psychédélique et psychotropique, période pendant laquelle les stars du rock n'étaient pas les dernières à suivre les préceptes du Dr Timothy Leary, célèbre partisan des bienfaits thérapeutiques et spirituels de l'acide D-Lysergique.

Et tout simplement, l'auteur s'est par ailleurs inspiré d'un de ses précédents poèmes, qui faisait huit pages de long. Il a condensé sa nouvelle mouture pour qu'elle rentre dans le moule des chansons reletivement courtes de l'époque.

 



Pete Brown est revenu sur cette chanson:
"C'était une histoire tortueuse à propos d'une relation dans laquelle j'étais, et à propos de l'état dans lequel cela m'a mis. C'était une période vraiment charnière. A l'époque je travaillais encore dans un bar avant que de me consacrer uniquement à l'écriture de chansons, car j'étais un poète professionnel, vous savez. Je faisais des lectures de poésie et j'en vivais. Pas très bien d'ailleurs, et c'est à ce moment que Ginger et Jack m'ont demandé de travailler avec eux et là les choses se sont améliorées pour moi. Et à cette époque de grand changement dans ma vie, je vivais dans une chambre blanche, et j'essayais de régler quelques petites choses. Cet endroit, c'est là que j'ai décroché : en 1967 j'ai arrêté toutes les drogues ainsi que ma consommation d'alcool; c'est grâce à cette chambre blanche. Ces paroles sont un peu comme étrange court-métrage où on change tout le temps de point de vue. C'est probablement pour ça qu'elle a perduré, elle garde son mystère."

 


Indépendemment des paroles qu'il a ici produit, je trouve étonnant, litote, qu'on puisse se qualifier de poète professionnel...

Eric Clapton a utilisé une pédale wah-wah avec sa guitare, après avoir vu Jimi Hendrix le faire. La chanson est sortie en single après que Cream se soit séparé en 1968.

Deux hypothèses circulent quant au sens : soit c'est à propos de son rapport une-fois-oui une-fois-non avec les drogues, où bien cela aurait trait à une relation amoureuse.
Quant à moi, je ne vois pas de lien clair pour l'une où l'autre; j'apprécie cependant le coté déroutant, non sémantiquement linéaire, l'absconsité des paroles. Et oui, c'est bien ça qui captive longtemps encore après.

 


The lyrics were written by a poet named Pete Brown, who was a friend of Cream bass player Jack Bruce, the lead vocalist on the track. 

Like many of the songs of that era it is full of impressionistic phrases and imagery that leave a lot to the individual listeners' imagination.

Pete Brown derived the lyrics of this song from a poem he had written earlier. And this poem in question was originally eight-pages in length.

Pete Brown, he told the story: "It was a meandering thing about a relationship that I was in and how I was at the time. It was a kind of watershed period really. It was a time before I stopped being a relative barman and became a songwriter, because I was a professional poet, you know. I was doing poetry readings and making a living from that. It wasn't a very good living, and then I got asked to work by Ginger and Jack with them and then started to make a kind of living. And there was this kind of transitional period where I lived in this actual white room and was trying to come to terms with various things that were going on. It's a place where I stopped, I gave up all drugs and alcohol at that time in 1967 as a result of being in the white room, so it was a kind of watershed period. That song's like a kind of weird little movie: it changes perspectives all the time. That's why it's probably lasted - it's got a kind of mystery to it."
 


Eric Clapton used a wah-wah pedal on his guitar, having seen Jimi Hendrix use one.

Pete Brown also explained:
"The 'tired starlings' is also a little bit of a metaphor for the feminine in a way, as well. It was women having to put up with rather a lot - too much pressure on them at the time."

"Goodbye Windows" - "Just people waving goodbye from train windows."
"Black-roof Country" - "That was the kind of area that I lived in. There were still steam trains at one point around that area, so the roofs were black. It was black and sooty. It's got that kind of a feel to it."

The song are widely interpreted as being about the singer’s on-again/off-again relationship with drugs, or him recounting his association with a romantic interest.
 


Ma traduction des paroles de la chanson / My songs lyrics translation:

 

Cream - White Room

Dans la chambre aux rideaux noirs près de la gare.
Pays aux toits noirs, sans trottoirs d'or, aux étourneaux las
Des chevaux d'argent lancent des rayons de lune dans tes yeux noirs
La lumière de l'aube sourit à te voir partir partant, à ma satisfaction.

J'attendrai ici où jamais ne brille le soleil;
Attends-ici où les ombres se fuient elles-mêmes.

Tu as dit que rien ne te retiendrait à la gare.
Billet de quai, diesels agités, fenêtres aux adieux.
Je suis entré dans un moment si triste à la gare.
En sortant, j'ai senti ma propre envie commencant juste.

J'attendrai dans la file quand reviendront les trains;
M'allongerai avec toi là où les ombres se fuient elles-mêmes.

A la fête, elle était bonté parmi la sévérité de la foule.
Consolation pour la vieille blessure désormais oubliée.
Des tigres jaunes tapis dans la jungle, dans ses yeux noirs.
Elle vient de s'habiller, adieu fenêtres, aux étourneaux fatigués.

Je dormirai dans cet endroit avec la foule solitaire;
M'allongerai dans le noir où les ombres se fuient elles-mêmes.

 


1969 The Fantastics:

1979 Hugh Corwell:


1999 Sheryl Crow Eric Clapton


2009 Jack Bruce & Robin Trower

 

 

Cream - White Room

In the white room with black curtains near the station.
Black-roof country, no gold pavements, tired starlings.
Silver horses run down moonbeams in your dark eyes.
Dawn-light smiles on you leaving, my contentment.

I'll wait in this place where the sun never shines;
Wait in this place where the shadows run from themselves.

You said no strings could secure you at the station.
Platform ticket, restless diesels, goodbye windows.
I walked into such a sad time at the station.
As I walked out, felt my own need just beginning.

I'll wait in the queue when the trains come back;
Lie with you where the shadows run from themselves.

At the party she was kindness in the hard crowd.
Consolation for the old wound now forgotten.
Yellow tigers crouched in jungles in her dark eyes.
She's just dressing, goodbye windows, tired starlings.

I'll sleep in this place with the lonely crowd;
Lie in the dark where the shadows run from themselves.

.
             *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Vous aimez ce blog et l'éclairage qu'il apporte aux textes rock et à leurs reprises ? Alors merci de vous inscrire à ma newsletter : ça améliorera son rang dans les résultats de recherches, et d'autres trouveront mieux mes articles. Pas d'inquiétude : ce blog est dépourvu de toutes publicités, donc votre mail ne sera jamais partagé avec quiconque. Enjoy !

If you like this blog and the light it sheds on songs lyrics and their covers, then thanks for subscribing to my newsletter: it'll improve its SEO and ranking. Others will thus better find my articles. And no worries: this website is totally advertising-free, so your email shall never be shared with whoever. Cheers!
.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

covix 24/10/2020 20:23

Bonsoir,
Un tournant dans la muisque rock, j'aimais ces tubes psychédéliques et ls pochettes des albums étaient bien jolies.
Bonne soirée
@mitiés