Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ROCKTRANSLATION.FR

Articles avec traductions de chansons rock avec histoire, analyse, vidéos, reprises. All songs + articles in English + Fr.

ROCKTRANSLATION.FR

Serge Gainsbourg - La chanson de Prévert

 

 

 

This song written in 1960, sixty years ago, and released in 1961, was inspired by another song written 15 years earlier by the French poet Jacques Prévert, its music composed by Vladimir Kosma, and sung by Yves Montand for the film "Les Portes de la nuit" (The Gates Of Night), which Marcel Carné directed in 1946.

Serge Gainsbourg, quite unkown as he was, kept himself quite inconspicuous when he had to ask the famous poet for the authorisation to use his name. « Jacques Prévert welcomed me at his place, 6 bis, cité Véron, in the 18th arrondissement of Paris. It was only just 10AM, and he was already sipping champagne. He said to me : «But that's quite alright, my good boy!», and I shily waved at him a piece of paper which he signed for me.»

Gainsbourg had promised Yves Montand  the exclusivity of « La chanson de Prévert » In April 1961 it was revealed in the Paris-Jour newspaper that when the latter came back from a trip in Japan, he was very upset to learn that Michèle Arnaud and Serge had already recorded it  two months beforehand.

 

 

Translation in English of La Chanson de Prévert by Serge Gainsbourg

 

 

Cette chanson composée il y a soixante ans en 1960, sortie en 1961, fut inspirée par celle écrite quinze ans auparavant par Jacques Prévert, mise en pusique par Vladimir Kosma et chantée par Yves Montand pour le film Les Portes de la nuit de Marcel Carné en 1946.

Serge Gainsbourg, peu connu à l'époque, s'était fait tout petit quand il a sollicité le fameux poète pour avoir l'autorisation d'utiliser son nom. « Jacques Prévert m'a accueilli chez lui, 6 bis, cité Véron. Il était déjà à boire du champagne à dix heures du matin. Il m'a dit : «Mais c'est très bien, mon garçon!», et timidement je lui ai tendu un papier qu’ il m’a signé.»

Gainsbourg aurait promis l’exclusivité à Yves Montand de « La chanson de Prévert.» En avril 1961 une indiscrétion dans Paris-Jour nous révèle qu’à son retour de Tokyo, Montand fut très mécontent d’apprendre que Michèle Arnaud et Serge Gainsbourg l'avaient enregistrée « depuis déjà deux mois ». 

 

 

Translation in English of La Chanson de Prévert by Serge Gainsbourg

 

Traduction en français des paroles de la chanson :
French translation of the song's lyrics:

 

Serge Gainsbourg - Prévert's Song

Oh do I wish you'd remember
This song that was yours
It was your favorite, I guess
Prévert and Cosma wrote it

Every time the fallen leaves
Bring me memories of you
Day after day
The fallen loves
Are never quite done dying
 
Of course I surrender myself to others
But their song is a dreary one
And I slowly become indifferent
There's nothing one can do about that
 
Every time the fallen leaves
Bring me memories of you
Day after day
The fallen loves
Are never quite done dying
 
Could we ever know where begins
And when ends the indifference?
Fall may pass, winter may come
And let this Prévert song
 
This song,
The fallen leaves
Fade off from my memory
And this very day
My fallen loves
Will be done dying


And this very day
My fallen loves
Will be done dying.

 

 

Other French songs in this blog

http://www.rocktranslation.fr/tag/french/

 

 

 

Serge Gainsbourg - La chanson de Prévert

Oh, je voudrais tant que tu te souviennes,
Cette chanson était la tienne,
Cétait ta préférée, je crois
Qu'elle est de Prévert et Kosma.
 
Et chaque fois Les Feuilles Mortes
Te rappellent à mon souvenir,
Jour après jour
Les amours mortes
N'en finissent pas de mourir.
 
Avec d'autres bien sûr je m'abandonne,
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m'indiffère,
A cela il n'est rien a faire.
 
Car chaque fois Les Feuilles Mortes
Te rappellent à mon souvenir,
Jour après jour
Les amours mortes
N'en finissent pas de mourir.
 
Peut-on jamais savoir par où commence
Et quand finit l'indifférence?
Passe l'automne, vienne l'hiver
Et que la chanson de Prévert,
 
Cette chanson,
Les Feuilles Mortes,
S'efface de mon souvenir
Et ce jour là
mes amours mortes
en auront fini de mourir.
 
Et ce jour là
Mes amours mortes
En auront fini de mourir.

 


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Vous aimez ce blog, son éclairage sur les textes, et les reprises ? 
Merci de vous inscrire à ma newsletter : ça améliorera son rang
dans les résultats de recherches, d'autres verront mieux mes 
articles. Et ce blog n'a pas de pub, votre mail n'est jamais partagé. 
Enjoy !

You like this blog and the light it sheds on lyrics and songs covers.
Thx for subscribing to its newsletter to improve its SEO ranking. 
Others will better find my articles. And no worries: this website has 
no ads, none, so your email shall never be shared with whoever.
Cheers!
 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article