Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec traductions de chansons rock avec histoire, analyse, vidéos, reprises. All songs + articles in English + Fr.

ROCKTRANSLATION.FR

David Bowie - Song for Bob Dylan

 

Song for Bob Dylan was included in David Bowie Hunky Dory album in 1971.

Song for Bob Dylan fait partie de l'album Hunky Dory de David Bowie en 1971.

 

 

 

 

 

 

Cette chanson fait écho à celle de Dylan, "Song to Woody", en hommage à Woody Guthrie ("Hey, hey Woody Guthrie, I wrote you a song") en 1962. Dylan était allé voir Guthrie alors qu'il était en train de mourir d'une maladie dégénerative dans un hôpital de New-York.

Dylan, dans la fin des sixties et début des seventies, s'était plutôt retiré de la scène publique, ne jouant pas à Woodstock ni à d'autres manifestations publiques. Cette chanson de Bowie réagit à ce retrait : il demande à Dylan de reprendre l'étendard de cette génération rebelle, de reprendre son rôle ("Give us back our unity / Give us back our family").

 

 

 

 

 

 

This song echoes Dylan’s own “Song To Woody” from 1962 in homage to Woody Guthrie he went to visit as he was dying in a New-York hospital of a degenerative illness in 1967 ("Hey, hey Woody Guthrie, I wrote you a song"). 

Bob Dylan in the late sixties and early seventies shied away from any form of publicity, avoiding Woodstock and other events. Bowie’s “Song For Bob Dylan” reacts to it: he's asking Dylan who was seen as the torch bearer of the young rebellious generation to resume his "duties" ("Give us back our unity / Give us back our family")

 

 

 

 

 

 

David Bowie - Song for Bob Dylan

Oh, écoute ça Robert Zimmerman
Je t'ai écrit une chanson
A propos d'un étrange jeune homme appelé Dylan
Avec une voix telle le sable et la colle
Certains mots portent une vengeance véritable
Qui ont le pouvoir de nous clouer au sol
Qui ont provoqué encore d'autres personnes
Et instillé la peur en bien d'autres encore

Ah, la voilà
La voilà, la voilà encore
Toujours la même lady peinturlurée
Du front du super-cerveau
Elle réduira en miettes ce monde
Alors qu'elle nous paraîtra amicale
Deux morceaux tirés de tes vieux brouillons
Pourraient la renvoyer encore chez elle

Donne ton coeur à chaque chambre de bonne
A tout le moins une photo sur mon mur
Et tu t'assis derrières un million de paires d'yeux
Et leur as expliqué comment ils voyaient
Puis on a perdu le fil de ta pensée
Tes images t'appartiennent toutes
Quand les troubles surviennent
On préfère avoir peur ensemble
Plutot que chacun de son côté

Ah, la voilà
La voilà, la voilà encore
Toujours la même lady peinturlurée
Du front du super-cerveau
Elle réduira en miettes ce monde
Alors qu'elle nous paraîtra amicale
Deux morceaux tirés de tes vieux brouillons
Pourraient la renvoyer encore chez elle

Alors écoute ça, Robert Zimmerman,
Bien que je ne pense pas qu'on se croise
Demande à ton bon ami Dylan
S'il jetterait un oeil à la vieille rue
Dis-lui qu'on perdu perdu ses poèmes
Alors on donne des signes avant-coureurs
Rends-nous notre unité
Rends-nous notre dignité
Tu es l'immigré de chaque nation
Ne nous laisse pas face à leur santé mentale

Ah, la voilà
La voilà, la voilà encore
Toujours la même lady peinturlurée
Du front du super-cerveau
Elle réduira en miettes ce monde
Alors qu'elle nous paraîtra amicale
Deux morceaux tirés de tes vieux brouillons
Pourraient la renvoyer encore chez elle

Ah, deux morceaux tirés de tes vieux brouillons
Pourraient la renvoyer encore chez elle
Ah, la voilà
La voilà, la voilà encore.

 

 

 

 

 

 

David Bowie - Song for Bob Dylan

Oh, hear this Robert Zimmerman
I wrote a song for you
About a strange young man called Dylan
With a voice like sand and glue
Some words had truthful vengeance
That could pin us to the floor
Brought a few more people on
And put the fear in a whole lot more

Ah, here she comes
Here she comes, here she comes again
The same old painted lady
From the brow of the superbrain
She'll scratch this world to pieces
As she comes on like a friend
Couple of songs from your old scrapbook
Could send her home again

Gave your heart to every bedsit room, at least a
Picture on my wall
And you sat behind a million pair of eyes
And told them how they saw
Then we lost your train of thought
Your paintings are all your own
While troubles are rising, we'd rather be scared
Together than alone

Ah, here she comes
Here she comes, here she comes again
The same old painted lady
From the brow of the superbrain
She'll scratch this world to pieces
As she comes on like a friend
But a couple of songs from your old scrapbook
Could send her home again

Now hear this, Robert Zimmerman
Though I don't suppose we'll meet
Ask your good friend Dylan
If he'd gaze a while down the old street
Tell him we've lost his poems
So we're writing on the walls
Give us back our unity
Give us back our family
You're every nation's refugee
Don't leave us with their sanity

Ah, here she comes
Here she comes, here she comes again
The same old painted lady
From the brow of the superbrain
She'll scratch this world to pieces
As she comes on like a friend
But a couple of songs from your old scrapbook
Could send her home again

Ah, couple of songs from your old scrapbook
Could send her home again
Oh, here she comes
Here she comes, and here she comes

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article