Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

Mes traductions anglais-français de paroles de chansons rock, histoire, analyse, vidéos, covers. All in French + English.

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

Jacques Higelin - Un aviateur dans l'ascenseur


Un aviateur dans l'ascenseur is a song Jacques Higelin released precisely fourty years ago, in April 1978, in his No Man's Land album. I am translating it here for English speakers to sense what a poet he was.

Un aviateur dans l'ascenseur est un texte que Jacques Higelin a chanté il y a quarante ans tout juste, en Avril 1978, dans son album No Man's Land. Je le traduis en anglais pour que les anglophones aient accès à sa poésie. Vous avez des connaissances anglophones ? Partagez cette page avec eux.

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Higelin - An Aviator In An Elevator

To you who watches over the shadow of my nights
I dedicate this tune which graces upon me on a pretty morning
As I let my soul wander in the wheat fields
Carefree, irradiated by the magic of summer
Heart of stone, open sky, teenager
In love with a white-breasted witch
Away from rage, away from boredom's aimlessness
Like an aviator in an elevator
Who takes off to the infinite
Take heart, take heart, do fuck life
Make her come until she faints with lust
Until death catches her unaware in your bed
Swarmed by desire, howling with pleasure
Caught in between day and night

To you who dies of loving life too hard
I dedicate this tune coming from an eternal sorrow
To which fate sentenced me
To wander uncertainly, on the paths of oblivion
Let time impatiently kill you pain
And rest assured there is no greater hardship
Than to let laughter perish in your heart
In your final hour, like a deserter
Give your life to death
And rest assured there is no greater hardship
Than to let laughter perish in your heart.

 

 

 

 

 

 

live


 

Jacques Higelin - Un aviateur dans l'ascenseur

A toi qui veille sur l'ombre de mes nuits
Je dédie cet air qui me vient d'un très beau matin
Où je laissais courir mon âme dans les blés
Insouciant, irradié par la magie de l'été
Coeur de pierre, ciel ouvert, adolescent
Amoureux d'une sorcière aux seins blancs
Loin des fureurs, loin des errances de l'ennui
Comme un aviateur dans un ascenceur
Qui s'envole vers l'infini
Aies du coeur, aies du coeur, baise la vie
Fais la jouir à en pâlir d'envie
Jusqu'à ce que la mort la surprenne dans ton lit
Noyée de désir, hurlant de plaisir
Prise entre jour et nuit

A toi qui meurt de trop aimer la vie
Je dédie cet air venu d'un éternel chagrin
Où le destin m'a condamné
A errer incertain, sur les chemins de l'oubli
Laisse le temps impatient, tuer ta douleur
Et dis toi qu'il n'est pas de plus grand malheur
Que de laisser mourir le rire dans ton coeur
A ta dernière heure, comme un déserteur
Donne ta vie à mort
Et dis toi qu'il n'est pas de plus grand malheur
Que de laisser mourir le rire dans ton coeur.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article