Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

Traductions anglais-français de paroles de textes et chansons rock, histoire, analyse, vidéos, covers. All in Fr.+English.

R O C K T R A N S L A T I O N . F R

David Bowie - The Motel

 

En 1994, David Bowie publie "1. OUTSIDE", son album le plus versatile, renouant avec Brian Eno. Sous-titre de l'album : « Le rituel du meurtre artistique de Baby Grace Blue : un drame gothique hyper-cyclique non-linéaire ».
Sa technique d'écriture est inspirée de William Burroughs, la cut-up technique. Il écrit la chanson, en découpe les vers, les mélange et un "nouveau" texte existe. Celui que nous connaissons, celui ici traduit.

 

 

Ceci est la première traduction de l'album Outside, dont cette chanson.

 

David Bowie  - Le Motel

Comme nous vivons
Dans une zone sécurisée
Ne cherche pas à me retenir
Nous vivons au jour le jour ici-bas
Et nous en profitons quand nous le pouvons
C’est une façon de vivre qui reconnait
La mort de l’homme sans odeur
Quand rien n’est vanité rien n’est trop lent
Ce n’est ni l’Eden ni un simulacre

Il n’y a pas d’enfer
Il n’y a pas de honte
Il n’y a pas d’enfer
Comme un vieil enfer
Il n’y a pas d’enfer
Et tout est illuminé, les gars
Est illuminé, les gars

L’explosion n’est pas entendue
Alors que nous sommes dans une mer de mascarade
Vivant à l’ombre de la vanité
Une mode complexe pour un homme simple

Et il n’y a pas d’enfer
Il n’y a pas de honte
Il n’y a pas d’enfer
Comme un vieil enfer
Il n’y a pas d’enfer

Et le silence vole
Sur son bref envol
Une affaire précisément incertaine
Et nous allumons nos vies
Et je ne suis plus là en train de t’exploser
De te ré-exposer
Comme tout le monde fait
Te faire exploser
Je ne sais quoi utiliser
Pour faire partir quelqu’un
Faire exploser
Te faire exploser

 














 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

David Bowie  -  The Motel

For we're living
in a safety zone
Don't be holding back from me
We're living from hour to hour down here
And we'll take it when we can
It's a kind of living which recognises
The death of the odourless man
When nothing is vanity nothing's too slow
It's not Eden but it's no sham

There is no hell
There is no shame
There is no hell
Like an old hell
There is no hell
And it's lights up, boys
Lights up boys

Explosion falls upon deaf ears
While we're swimming in a sea of sham
Living in the shadow of vanity
A complex fashion for a simple man

And there is no hell
And there is no shame
And there is no hell
Like an old hell
There is no hell

And the silence flies
on its brief flight
A razor sharp crap shoot affair
And we light up our lives
And there's no more of me exploding you
Re-exposing you
Like everybody do
Re-exploding you
I don't know what to use
Make somebody move
Me exploding
Me exploding you

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article